CDA 2018 : La Dynastie Ahmonet

Hello,

comme promis dans mon dernier article, voici les détails sur mon nouveau CDA qui a pour objectif de monter et peindre 500 points de Nécrons.

Vous pouvez retrouver une bonne partie des informations autour du CDA en lui même ici : Lien de l’article.

Mais pour cet article, ce qui va nous intéresser (enfin je l’espère) c’est l’histoire de mon armée, un peu celle de la planète et ce que je prévois de faire en terme de peinture et conversion.

On commence tout de suite avec quelques éléments de l’histoire de la planète…

La planète Esos Prime

Il y a de cela plusieurs millénaires, alors que l’humanité n’existait pas encore, la guerre entre les Nécrons et leurs anciens maîtres, les C’tans, faisait rage.

Un artefact des Anciens tomba aux mains de l’une des dynasties Nécron, mais plutôt que de le révéler, elle décida de le cacher au cœur d’une planète du nom d’Esos Prime, dans l’espoir de pouvoir l’utiliser à ses propres fins le moment venu.

La guerre prit fin, les Nécrons entrèrent en stases et personne n’entendit plus jamais parler de la dynastie, ni du terrible artefact qu’elle avait caché.

Esos Prime est une planète inhospitalière, recouverte en grande partie par un désert de couleur ocre, qui se situe à l’extrême Est, en bordure de l’Hadex Anomaly.

Malgré une gravité standard, d’immenses blocs de roches lévitent à plusieurs mètres de hauteurs, laissant apparaître d’étranges cristaux aux reflets bleus/verts.

Ces cristaux semblent former des amas cristallins sous la surface de la planète, dont certaines extrémités sortent du sol telles des griffes déchirant la terre desséchée.

Seules quelques structures métalliques témoignent du passage de l’Impérium, qui n’est plus présent depuis bien longtemps. Certains bâtiments encore debout abritent des autochtones semblant avoir des liens de parentés lointains avec les Kroots. Bien que morphologiquement semblables, ils possèdent des excroissances cristallines faisant penser aux cristaux qui “poussent” sur la planète.

La Dynastie Ahmonet

L’histoire de mon armée est directement liée à celle de Esos Prime. Elle comporte encore quelques zones d’ombres qui sont autant de portes ouvertes me permettant de faire évoluer l’histoire avec le CDA.

Mais laissez-moi vous raconter l’histoire, si particulière, de la Dynastie d’Ahmonet.

A une époque bien éloignée du 41 ème millénaire, alors que les premiers hommes n’avaient pas encore foulés la surface de Terra, Ahmonet était la femme d’un puissant Phaëron d’une dynastie aujourd’hui oubliée. Certains murmures, venant d’un passé révolu, chuchotent que le Phaëron était l’un des Rois Silencieux, mais rien ni personne ne peut en être certain….

Ahmonet avait sa propre cour qui était composée d’une centaines de femmes. Toutes lui étaient dévouées corps et âmes et avaient juré de la protéger aux périls de leurs vies. Leur beauté n’avait d’égale que leur prouesse martiale et bon nombre de nobles faisaient un long voyage pour espérer pouvoir les courtiser.

Lorsque les Rois Silencieux décidèrent d’accepter l’offre des C’tans, le Phaëron demanda à ce que sa femme, et sa cour, reçoivent des corps particuliers pour montrer leurs rangs et rappeler leur beauté passée. Sa demande fut acceptée.

La guerre des Anciens était sur le point d’être gagnée, lorsque le Phaëron mis la main sur l’un de leurs Artefacts. Sentant les anciennes rancœurs des dynasties refaire surface, il décida de n’en parler à personne et de le cacher sur une planète éloignée. Une planète qui porte, bien des millénaires plus tard, le nom d’Esos Prime.

Les Anciens perdirent la guerre et sous l’impulsion des Rois Silencieux, les Nécrons se retournèrent contre leur ancien allié, les c’tans, qu’ils commencèrent à pourchasser.

Certaines dynasties prévoyaient déjà de reprendre leurs guerres internes pour étendre leurs royaumes. Le Phaëron craignant pour la sécurité d’Ahmonet décida de l’envoyer sur Esos Prime et lui révéla l’existence de l’Artefact sans pour autant lui dire où il était exactement. Il lui fit promettre de protéger à tout prix la planète et son précieux trésor.

Ahmonet, sa cour, et quelques guerriers de leur dynastie, partirent à bord de son vaisseaux-tombe en direction de cette planète si éloignée.

Lorsqu’ils arrivèrent sur place, ils trouvèrent une myriade de sous-terrains et de tunnels aménagés permettant à toute une dynastie d’y vivre.

Ahmonet mit en place des protocoles de défenses et s’installa en attendant de revoir son Phaëron. Malheureusement les années passèrent sans aucune nouvelle, jusqu’au jour où elle reçut le dernier message de son époux. Celui-ci lui annonçait que leur dynastie était perdue et qu’elle devait à tout prix protéger l’artefact, car c’était la clef pour que leur dynastie retrouve la splendeur passée. Pour cela elle devrait créer sa propre dynastie, assez imposante pour repousser les dynasties mineures des alentours, mais sans pour autant attirer trop l’attention sur elle.

Bien qu’ébranlée et prise d’une profonde tristesse, mêlée à la mélancolie de tout ce qu’ils avaient perdu, elle obéit à son Phaëron.

La dynastie d’Ahmonet était née.

Non pas pour protéger l’artefact, mais bel et bien pour retrouver leur faste d’antan et la trace de son Phaëron, qu’elle refusait de croire perdu à tout jamais.

Puis vint l’appel du dernier des Rois Silencieux, demandant à chaque Nécron de rentrer en stase en attendant que l’univers se reconstruise.

Sa dynastie tout entière rejoignit les salles sépulcrales et s’endormirent… jusqu’à aujourd’hui !

Les protocles de défenses mise en place bien des millénaires avant par Ahmonet, se sont activés et commencent à réveiller sa cour et ses guerriers.

Ahmonet va pouvoir repartir à la recherche de son époux, mais avant ça, elle va devoir protéger ce qui est devenu son monde.

 

Le projet

Le projet s’articule autour de 2 axes principaux :

  • Nostalgie de la gloire d’Antan : Sur ce point mon objectif est d’apporter des éléments qui vont mettre en avant leur passé. Les Nécrons n’ont pas toujours été des robots, ils n’ont pas oublié leur passé et j’aimerai pouvoir le faire ressentir au travers des figurines.

 

  • Des personnages “féminins” : Certaines femmes ont eut des rôles très importants dans l’Égypte antique, étant donné que les Nécrons sont directement inspirés de cette période, je voulais travailler cet aspect là de “l’histoire”. Pourquoi aurait-elle eut des corps différents ? Tout comme certains Nécrons de haut rang ont eu des “avantages”, ça me semble plausible de ce dire qu’un Phaëron aurait pu demander cela pour sa dynastie.

Des femmes chez les Nécrons… What?!

Avant même que je réflechisse à l’histoire ou le schéma de couleur, je souhaitais me lancer dans une armée de Nécrons à l’apparence “féminine”.

La conversion me paraissait compliquée, mais je suis tombé sur la gamme de Wargame Esclusive qui propose exactement ce que je cherchais… ma base de travail était toute trouvée !

Ahmonet, ma Cryptek, sera elle même directement issue de cette gamme, même si je prévois de la convertir un peu.

Conversions

Ma Dynastie souhaite retrouver son faste d’antan, elle a une véritable nostalgie de leur splendeur passée et n’a jamais vraiment accepté ce qu’ils étaient devenus. J’ai donc décidé de représenter cela par l’ajout de pièces de tissus.

Les Nécrons n’ont en aucun cas besoin de vêtements ou de tissus pour cacher leur corps de métal, mais c’est justement pour cette raison que je trouve intéressant d’en avoir. Cela met en avant la volonté d’Ahmonet de garder un lien avec leur passé, leur culture et leur mode de vie.

Ce n’est pas vraiment une prise de risque étant donné que j’ai déjà effectué ce genre de “conversion” sur d’autres figurines, mais ce sera pour moi l’occasion de pousser un peu plus la technique. Cette fois-ci je compte en profiter pour utiliser du “Milliput” plutôt que de la Green-Stuff… nous verrons bien le résultat !

Schéma de couleur

Pour le schéma de couleur, j’ai longtemps cherché et je ne suis pas encore bien certain qu’il soit arrêté…

Je compte rester sur une base classique :

  • Corps métal, plutôt sombre peut être avec des reflets bleutés
  • Présence d’Or et d’ornement
  • Présence de partie en pierre ressemblant à de la turquoise (parfois veinée d’or, parfois veinée de noir). Principalement utilisé pour les “plaques d’armures”.
  • Tissu en bleu sombre
  • Effet lumineux en OSL. Couleur bleu turquoise plutôt que vert faisant référence aux cristaux de la planète. Placés au niveau des yeux, armes, cage thoracique, etc.. Ma réference étant les artwork de Nagash.
  • Socle désert rouge et cristaux bleu-turquoises

Je tenterais peut être d’ajouter des sortes de “Gravures/Hiéroglyphes Nécrons” sur les jambes et avant bras, comme s’ils étaient gravés.

Je trouvais que ça manquait un peu de challenge… par conséquent j’ai décidé de tenter de le faire en NMM. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, c’est tout simplement de peindre les métaux sans peinture métallique ! Ça demande de travailler les dégradés et les contrastes, c’est un sacré défi !

Ce sera une première pour moi… Ma figurine de test me permettra de valider ou non cette direction en fonction de la qualité mais aussi du temps que j’y aurai passé.

A plus long terme…

Si je me remet à warhammer 40k, c’est aussi pour retrouver le chemin des tables de jeu et peut-être les tournois. Quoi qu’il arrive, je vais tenter d’atteindre les 500 points du CDA, mais la suite va dépendre de mes premières parties.

Le nouveau Codex Nécron ne va pas tarder à arriver et j’ai hâte de voir si le style de jeu me plait ou non. Je ne vais pas forcément m’arrêter sur leur efficacité, mais vraiment sur le plaisir que j’ai à jouer avec.

Dans le cas où ça ne me plairait pas, il y a de fortes chances que je reprenne mon armée de Tyranides. J’aimerai bien tester les Custodes aussi, car l’armée d’élite est un des styles de jeu que j’apprécie (à warhammer battle je jouais les Ogres).

Dans le cas où le style me convient et bien je continuerais sur ma lancée. Si je vous en parle, c’est que j’ai déjà dans l’idée de travailler sur une très grosse pièce, pour l’aspect modélisme et pas du tout pour le jeu : une conversion de la figurine de Nagash pour le transformer en Nécron !

Conclusion

De nouvelles idées viendront sûrement en cours de CDA, mais je pense avoir une ligne directrice assez claire et bien tracée… il n’y a plus qu’à peindre maintenant !

Le prochain article ne sera pas directement sur le CDA, mais en parlera un peu. Je vais tenter d’expliquer les méthodes et ma manière d’aborder un projet “créatif”.

Les réflexions que j’apporterais seront plutôt orientées vers le travail de “Game Designer”, mais pour ceux que ça intéresse, vous verrez que cela s’adapte à tout type de projet.

Je vous dis donc à très bientôt et n’hésitez pas à me laisser des commentaires, j’y répondrai rapidement.

 

//Aza

3 commentaires sur “CDA 2018 : La Dynastie Ahmonet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.